Vous êtes ici

Marseille se donne les moyens d'attirer les meilleurs chercheurs

08 décembre 2016

Deuxième pôle de recherche publique en France, Marseille s'impose comme le 1er pôle en matière d'enseignement supérieur et de recherche en Région Paca.
La ville poursuit ses efforts pour la promotion d'un potentiel scientifique de haut niveau et accueille, cette année encore, 55 nouveaux chercheurs extérieurs, parmi lesquels 23 français et 32 étrangers de 18 nationalités différentes, afin d'enrichir ses compétences et dynamiser la recherche.

Depuis plus d'une vingtaine d'années, la Ville de Marseille a instauré une bourse originale pour soutenir des chercheurs expérimentés, français ou étrangers, qui souhaitent venir travailler dans la cité phocéenne.

Deux types d'allocation sont proposées, qui varient entre 2 000 et 3 000 euros :
- l'allocation d'accueil, destinée aux jeunes post-doctorants qui effectuent un séjour de 1 à 3 ans dans un laboratoire marseillais,
- l'allocation d'installation, qui s'adresse aux chercheurs français ou étrangers dans le cadre d'un premier recrutement ou d'une mutation.

Avec Aix-Marseille Université (AMU), plus grande université francophone, compte 130 structures de recherche et collabore avec les plus grands organismes de recherche nationaux CNRS, INSERM, IRD, INRA, CEA,...).
Marseille confirme son statut de métropole régionale de la recherche scientifique universitaire.
L'agglomération marseillaise se situe, ainsi, au deuxième rang français de la recherche publique et s'impose comme la capitale des savoirs du sud de l'Europe.

Jeudi 15 décembre, les 55 nouveaux chercheurs installés à Marseille et les 22 directeurs de laboratoires marseillais concernés, seront officiellement reçus par la municipalité, lors d'une cérémonie, à l'Hôtel de Ville.

Guide en pdf


Téléchargez le guide en pdf

Réseaux sociaux

 

  Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet